L'esprit de Solitude

"Les esprits qui ont le sentiment du sublime sont entraînés insensiblement vers les sentiments élevés de l'amitié, du mépris du monde, de l'éternité, par le calme et le silence d'une soirée d'été, alors que la lumière tremblante des étoiles perce les ombres de la nuit et que la Lune solitaire paraît à l'horizon." Kant

"Pour la plupart des contemporains, la solitude est ressentie de façon négative : on la confond avec l'isolement, le manque, l'abandon. Et la société veille à empêcher que l'être humain ne se retrouve seul face à lui-même. Or, la solitude choisie est loin d'être un enfermement, une pauvreté : c'est un état d'heureuse plénitude. Non seulement parce qu'elle offre la clé de la vie intérieure et créative, mais parce qu'elle est disponibilité et chemin d'apprentissage de l'amour. Il n'est pas de liberté de l'individu sans ce recueillement de la pensée, sans cet ermitage du cœur." J. Kelen

Je lis chaque jour quelques pages de ce superbe livre que m'a offert mon ami Jean-François Le Dû, lors d'une très agréable soirée partagée autour d'une salade de sa composition ; cadeau reçu le jour de l'anniversaire de ma fille. 

C'est une ouverture vers un chemin qui m'attire aujourd'hui. 

Chemin qui à toujours été présent en filigrane, parfois source de tristesse dans une envie de normalisation. Aujourd'hui je découvre aussi, avec cet ouvrage, qu'il est au contraire un chemin initiatique nécessaire et bénéfique, il m'a construit et me ressemble.

Cette recherche peut aussi ponctuer d'autres choix. Ainsi, il est important pour chacun d'entre nous de se donner des moments pour Soi, quelques minutes chaque jour peut-être, ou une heure par semaine... se retrouver.

Il ne s'agit pas de se couper des autres mais davantage de gagner en maturité pour plus de Liberté.

Il ne s'agit pas de papilloner, fuir dans l'action ni vers d'autres remplissages contre l'angoisse potentielle.

Il s'agit de prendre du temps pour s'élever, en refusant toute appartenance et se libérer davantage des conditionnements.

C'est aussi choisir quelques amis de cœur ou peut-être des "âmes sœurs", de manière désintéressée, pour partager de rares moments plus essentiels. 

Cela peut aussi passer par la lecture d'ouvrages qui nous relient à ce que Rudolf Otto désigne "numineux".

"Accéder à la Seigneurie de Soi-même" selon la belle formule de Goethe.

Commentaires